Les statistiques des ventes de copropriétés en 2022

2022 n’a pas été tendre avec les copropriétés au Québec! Les dernières statistiques trimestrielles du secteur indiquent que les ventes de copropriétés ont chuté de 23% en décembre 2022 comparativement à décembre 2021. Une baisse qui touche plus durement les Plex, dont la diminution du nombre de ventes sur cette même période est de 27%.

Mais, cela démontre un problème plus profond: il n’y a pas assez de copropriétés à vendre, car il n’y en a pas assez sur le marché immobilier! En effet, selon l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ), les mises en chantier pour la construction de nouvelles propriétés faisaient face à “un repli de 12 % comparativement au premier semestre de 2021”.

À l’inverse, le prix médian des copropriétés au Québec était en hausse de 11% à la fin de l’année 2022 par rapport à décembre 2021, et de 9% pour les Plex sur cette même période. La rareté des propriétés disponibles, malgré les hausses successives de taux d’intérêt, ont contribué à une certaine augmentation des prix médians sur les copropriétés.

Si vous cherchez à vendre donc, c’est encore un bon moment pour mettre votre propriété sur le marché. Pour les potentiels nouveaux acheteurs, l’option d’un condo demeure en effet encore plus abordable qu’une maison unifamiliale ou un jumelé, et dans le contexte de pénurie de logements, la demande reste stable. En complément, certaines municipalités, comme la ville de Montréal, proposent des aides financières pour les nouveaux propriétaires avec ou sans enfant, de 5 000 $ jusqu’à 15 000 $.

Ainsi, et bien que le contexte immobilier actuel puisse paraître plus incertain, votre projet de vente est encore possible! Il demandera néanmoins de faire l’objet d’un peu plus de patience avant de conclure la transaction.

 

Ce à quoi s’attendre pour 2023

Si la tendance actuelle devait se poursuivre sur les copropriétés et les Plex, les ventes immobilières ne devraient pas atteindre des sommets durant l’année 2023. D’autant que la construction de logements en copropriété pourrait atteindre, cette année, son plus faible niveau en deux décennies. Une mauvaise nouvelle pour le marché immobilier, pour lequel l’offre ne concurrence toujours pas la demande.

En termes de prévisions de prix, dans la région du Grand Montréal, Royal LePage prévoit une diminution de 2% des prix médians au quatrième trimestre 2023, par rapport au même trimestre de l’année 2022. Plus précisément, ce serait une baisse de 1,5% qui affecterait les copropriétés, contre une diminution de 2,5% pour les maisons. Cette faible baisse des prix prévue sur les copropriétés pourrait néanmoins relancer un marché immobilier qui s’essouffle. Affaire à suivre…

 

Vous souhaitez discuter de ce que cela implique pour vos investissements en copropriété dans le quartier d’Ahunstic et ses environs? N’hésitez pas à me contacter, je me ferai un plaisir de vous conseiller! Appelez-moi au (514) 975-1133.

Les statistiques sur l’immobilier vous intéressent? Consultez notre article sur les villes en plus forte croissance depuis 2020!

Partager :
  • 369
  • 0